4_4_08 

A Copenhague, à la fin des années soixante-dix, Erik Anderson, jeune danseur classique, vit des amours 

tourmentées avec un quadragénaire usé par la vie...

Il y eut un homme aussi, bien plus âgé que lui. Il était grand, très blond et avait le teint clair. Erik avait peu d'expérience mais il était spontané. Cet homme l’attirait sexuellement et émotionnellement, ouvrant pour lui une autre réalité qu'il ne trouva pas déplaisante. Il n’avait jamais été vraiment amoureux et il découvrit qu’un même être pouvait vous paraître doux et gentil pour vous intimider ensuite. Mads fut rieur avec lui avant d’être possessif, secret et triste. Il eut avec lui un plaisir physique sans mélange  et de grands moments de tendresse avant de subir ses assauts de jalousie. Etait-ce cela, aimer ? Etait- ce rendre des comptes, tenter d’apaiser un homme instable, l’écouter se plaindre, se montrer patient et cajoleur ? Si c’était ainsi que l’amour se disait, Mads l’aimait et il lui rendait son amour. Erik ignorait la passion. Cet homme en éprouvait une pour lui qui allait s’aggravant. Quand il voulut rompre car cet homme changeait trop, il n’y parvint pas vraiment. Il se débattait encore avec lui quand tout se précipita. Erik savait qu’on pouvait se suicider mais quand Mads le fit, il en souffrit horriblement. Terrifié, il se trouva face à lui-même  et se fit une promesse : ce qui était illicite devrait désormais être écarté. Il avait amoureux de lui mais il n’avait rien mesuré. La légèreté est illicite. Il avait été bon de se sentir beau pour lui et affreux de le voir se détruire mais Erik, se jugeant durement, pensait l'y avoir aidé. Ce qu'il avait fait, c'était mal. Mieux valait bannir toute attirance de ce type. Erik devint amnésique si tant que le rejet d’un traumatisme puisse vous rendre tel. Il barra tous ses souvenirs. Volontairement, il oublia. Mads sortit de sa vie aussi vite qu’il y était entré. Il quitta aussi ses rêves. De lui, Erik pensa ne rien avoir gardé. Que pourrait-on conserver d’un être qu’on n’a jamais rencontré ?