01 juillet 2019

Erik.N. Partie 5. Temps difficiles pour Erik.

  A Londres, la compagnie "Jours de Lumière" voit le jour. Temps difficiles pour Erik Anderson entre Julian, son ex-compagnon devenu directeur de la troupe, Chloé, son amante et Eva, leur enfant... Julian ne décolérait pas, n’acceptait pas. La naissance d’Eva l’avait horriblement blessé d’autant qu’au lieu de s’écarter d’Erik, cette Américaine continuait de le voir, amenant avec elle cette petite fille d’une beauté fulgurante. Qui est plus est, il avait beau critiquer le travail de celui qu’il avait tant aimé,... [Lire la suite]

01 juillet 2019

Erik.N. Partie 5. Julian et le désespoir...

     A Londres, Erik Anderson travaille désormais dans un théâtre que supervise Julian, son ex-compagnon. La détresse de celui-ci devient tangible....  Tous au théâtre semblaient plus sombres et Erik s’avisa tardivement de la soudaine réserve de Wegwood et de l’air défait de David Knight. Il semblait en disgrâce. Le danseur, qui  évitait Julian depuis quelques temps, ne voulant pas s’exposer une fois encore à ces incessantes critiques, ne put éviter d’entendre des rumeurs. Tout n’était pas aussi bien... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2019

Erik.N. Partie 5. Julian en souffrance

    Erik console Julian ....Trouver les mots... Il n'y avait pas à répondre. Erik aida Julian à s'allonger sur un canapé et lui donna une couverture. Il le contempla un instant  puis  alla lui faire un café. Quand il revint, son ami s'effondrait. Le danseur eut autant de tact que possible. - David est prévenu de ton état ? - Qu’est-ce que David vient faire là-dedans ? Il est beau et bon danseur mais il est déconcerté par ce que je suis. Je le comprends, remarque…Il est en retrait en ce moment. Il... [Lire la suite]
01 juillet 2019

Erik.N. Partie 5. Parler à Irina....

Travaillant désormais à Londres, Erik Anderson a une relation houleuse avec son compagnon de longue date, Julian Barney. Il  décide toutefois de chorégraphier un ballet sur Gaspard Hauser... Il se confie à Irina, le mentor de sa jeunesse... A Irina qui reprenait contact avec lui après une longue pause, il écrivit : « Dans les rêves que j'ai faits récemment, j'ai vu un homme dépressif et très malade qui marchait dans les  couloirs aux teintes douces d'une clinique chic, entrait dans une chambre nue,... [Lire la suite]