CRASH

Le jour anniversaire de ses vingt-deux ans, Niels se rendit à l'aéroport pour prendre un vol Londres-Boston. Il s'installa confortablement dans l'avion. Il avait en poche un contrat de deux ans renouvelable. Au regard de l'administration américaine, il était en règle. Il était fier de sa collaboration avec de bons chorégraphes anglais mais plus fier encore de son entrée dans une compagnie américaine.

C'était un vol de nuit. Niels dîna légèrement et s'apprêta à regarder des films. Les ennuis commencèrent trois environ après le décollage. L'avion parut traverser des zones de turbulence sans que l'on s'inquiétât vraiment. On aurait dû. Il devint incontrôlable et s'abîma dans l'océan. Il n'y eut aucun survivant. Dans l'histoire de la British Airways, c'était une tragédie sans nom. Il en allait de même pour les familles des victimes.

Dans le même temps, Irène tomba dans le comas. Elle avait espéré qu'enfiler la combinaison qui faisait d'elle Niels Lindhardt quelques heures par jour aurait suffi à ramener à elle le danseur dont elle occupait le corps et manipulait les pensées. Puisqu'il partait sans même l'avertir, c'est qu'il l'avait oubliée, aidé sans doute par cette Monica au visage trop rond. Elle mena seule un terrible combat. Elle pouvait rester elle-même, accepter sa défaite et reprendre conscience. On trouverait en ce cas une explication rationnelle à son état passager. Elle pouvait aussi s'engouffrer dans ce qui restait de Niels Lindhardt, devenir lui, effacer les traces de sa présence sur ce vol et être lui qui voyagerait la semaine suivante.

La pianiste n'était plus. Le danseur serait.

Elle choisit d'être lui et entra dans son corps.

Tout se décala puisque devenue lui, elle pouvait modifier son histoire à sa guise, ce qu'elle fit. Pour commencer, il ne fut pas engagé à Boston mais à New York et il ne mourut pas. Et à partir de là, sa vie suivit un cours différent mais tortueux...