95972ac_O8yso2biA8XPWXxHyJN807Za

Non décidément, de ces deux danseurs, c'était Raphaël qui la fascinait. Il faudrait forcer une rencontre. Elle le fit. C'était à la sortie d'un entraînement. Il s'était arrêté sur l'esplanade qui faisait face à l'Académie et remontait le col de son blouson d'hiver. Elle le rattrapa.

-Je vous avais dit que j'aimerais vous parler...

-Oui, je sais..

-A la fin de mon concert à à deux reprises ensuite.

-Vous savez, madame Diavelli, je vais passer un diplôme français, tenter ma chance dans des concours de danse quand j'aurai mon attestation, ici, et une fois que vous savez cela, vous savez tout.

-Non.

-Non ?

-Vous êtes incroyablement doué.

-Merci.

-Écoutez Raphaël, ceux qui sont à l'aube de leur carrière m'intéresse. Habituellement, ce sont des musiciens, là, ce sont des danseurs. Tout est possible à votre âge et quand on a vos capacités...

-Vous croyez ça ?

-Oui.

-C'est quand ce rendez-vous ?

Il était intimidant. Elle fixa un lieu et une heure.