MB MB

 

"(...) Je ne pardonnerai jamais à ce pays ce par quoi mes parents sont passés, je me souviens qu’à un moment on partageait un appartement pour cinq familles ; c’était l’enfer pour tout le monde et on trouvait ça normal. Ça me sidère. En pensant à tout ça, je suis toujours très, très en colère qu’on ait menti à tous ces gens pendant si longtemps."

Durant les deux premières années qui ont suivi sa défection, assoiffé de créativité après le classicisme du Kirov, il multiplie les collaborations avec des chorégraphes exceptionnels : Merce Cunningham, Martha Graham, Jerome Robbins, Glen Tetley, Alvin Ailey ou Twyla Tharp. Il tourne au cinéma, avec Shirley MacLaine et Ann Bancroft, Le Tournant de la vie en 1977 : des milliers de jeunes garçons s’inscrivent dans des cours de danse classique. L’année suivante, il devient pendant un an et demi le danseur principal du New York City Ballet alors dirigé par l’incroyable "Mr B.", exilé lui aussi, George Balanchine. Avant d’être engagé comme directeur artistique de l’American Ballet Theatre, où il reste jusqu’en 1989. En 2005, il lance le Baryshnikov Arts Center à New York. Cette carrière exceptionnelle est extrêmement documentée (photographies, vidéos, films…), mais malgré le forcing des tabloïds depuis son arrivée en fanfare aux USA, sa vie privée reste étrangement opaque.

Delphine Magloire

L'Officiel

Mars 2018