08 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Le plus doué d'entre eux...

2. Jeunes danseurs à l'entraînement.  Anaïs Basso s'était placée à la barre, dans la rangée des filles et faisait depuis un moment les exercices habituels qu'Irène accompagnait au piano. Il y avait peu d'élèves dans la salle, six seulement. C'était les trois garçons et les trois filles que la directrice de l'Académie avait sélectionnéS pour présenter des concours prestigieux. Leurs dates en étaient encore lointaines mais les jeunes gens devaient se livrer à un entraînement intensif en marge de leurs études. Ils étaient tous... [Lire la suite]

08 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Aucun avenir en dehors de la danse.

En parlant avec l'un ou avec l'autre des enseignants de l'Académie, Irène avait compris qu'au départ, aucun des six jeunes gens n'envisageait un avenir en dehors de la danse classique. Leur jeunesse, leur inexpérience et leur ambition les rendaient catégorique. Pourtant, en continuant ses investigations, elle avait bien saisi que pour deux d'entre eux, la détermination n'était plus aussi vive et qu'à tout prendre, ils réussiraient à se consoler d'avoir failli aux rigoureuses sélections présentes à chacun de ces concours. Les quatre... [Lire la suite]
08 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Une vie dédiée à la musique...

Pour Raphaël, il n'en allait pas de même. Elle avait cru comprendre qu'il était à Cannes suite à des turbulences familiales et qu'il était inscrit à l'école depuis deux ans seulement. Très vite, il y avait été repéré. Une partie de sa famille vivait en Europe du nord. L'autre était en France mais pas à Cannes. Il était là chez une amie de sa mère qui se montrait le moins possible à l'école. Lui parler à la fin du récital serait simple mais ne permettrait pas une accroche suffisante...Elle devrait trouver un moyen. L'annonce du... [Lire la suite]
07 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1.Monsieur Satie.

Pour l'heure, elle s'attelait aux Gymnopédies d'Eric Satie. Même si elle était sensible à sa musique, Irène devait bien s'avouer que le personnage du compositeur l'avait sans doute trop déroutée pour qu'elle ait à cœur d'interpréter quelques unes de ses pièces. Ce Normand avait passé sa jeunesse entre Honfleur et Paris et, tenté par la musique, il avait fait le conservatoire où on l'avait jugé sans talent. A Paris, pourtant, il avait rencontré Claude Debussy au Chat Noir et s'était lié d'amitié avec Verlaine et Mallarmé qui,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. La Solitaire et le danseur.

A Cannes, elle habitait au bout d'une impasse, à quelques distances d'autres maisons. Personne ne l'avait jamais ennuyée car elle jouait du piano. Ayant décidé de se préparer pendant plusieurs semaines, elle s'immergea dans les Gymnopédies, les Gnossiennes, les Nocturnes et toutes sortes de petites pièces qu'il avait écrites et suspendit toute autre activité à l'exception des séances quotidiennes d'entraînement du petit groupe d'élèves prometteurs. Il lui fut dur souvent de s'arracher à son piano mais elle ne faillit jamais. La... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Un concert, une pianiste.

3. Un concert à Cannes. Le concert rassembla non seulement l'équipe dirigeante de l'Académie mais aussi les élèves qui souhaitaient venir ainsi que leurs familles. On invita bien sûr les notabilités cannoises de façon à ne faire aucun impair. Attendu qu'il convenait de mettre à l'honneur les éléments les plus prometteurs de cette école et ceux qui en avaient la notoriété, le premier rang avait été partiellement réservé aux six jeunes espoirs ainsi qu'à quelques illustres prédécesseurs qui s'étaient illustrés en leur temps sur les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Jouer Satie.

Elle commença la première gymnopédie. Dans la salle, ils se taisaient tous et écoutaient. Irène avait appris à quel point le mot « écouter » peut cacher de réalités diverses. Certains ne pensaient plus à rien car la musique les surprenait. Cela ne durait en général pas très longtemps car un flot de pensées et d'images s'emparaient d'eux tandis qu'ils se croyaient concentrés. D'autres sentaient leurs émotions se démultiplier au contact de la musique. Ceux-là avaient en général du mal à ne pas bouger sur leur siège. Ils... [Lire la suite]
06 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Anaïs ou Niels ? Préférer un danseur.

4. Anaïs et Niels. Deux figures de la danse.   Sur les hauteurs cannoises, un peu en dehors de la ville, fleurissent les belles propriétés. La famille Basso faisait partie des privilégiés qui en possédait une. Elle était magnifique, Irène le comprit dès qu'il s'y rendit et sa situation privilégiée, dans le Haut-Canet lui permettait de jouir d'un panorama exceptionnel sur les îles de Lérins. Elle y fut invitée quelques jours après son récital. Xaxier et Agnès Basso étaient natifs de Cannes et venaient tous de familles... [Lire la suite]
06 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. C'est quand, ce rendez-vous?

Non décidément, de ces deux danseurs, c'était Raphaël qui la fascinait. Il faudrait forcer une rencontre. Elle le fit. C'était à la sortie d'un entraînement. Il s'était arrêté sur l'esplanade qui faisait face à l'Académie et remontait le col de son blouson d'hiver. Elle le rattrapa. -Je vous avais dit que j'aimerais vous parler... -Oui, je sais.. -A la fin de mon concert à à deux reprises ensuite. -Vous savez, madame Diavelli, je vais passer un diplôme français, tenter ma chance dans des concours de danse quand j'aurai mon... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2020

La Nuit de L'Envol. Partie 1. Irène et Niels. Parler dans un café.

Dans un café désert aux banquettes rouges, ils se firent face : -Irène Diavelli, c'est un nom d'artiste ? -C'est le mien. -Moi, vous savez, je serai Niels Lindhardt. -Vous prendrez un faux prénom. -Non, je prendrai le mien. Je ne m'appelle pas  Raphaël. -Ah, j'ignorais... -C'est mon prénom français. Je parle français avec un accent. Vous l'avez remarqué...Ce n'est pas ici que je devais continuer d'étudier la danse. J'avais commencé à Copenhague. Mais c'est cette vie...Ces choses rebutantes...J'y arriverai... ... [Lire la suite]