EB EN GLOIRE

 

A neuf ans, Erik Bruhn, enfant de Copenhague, intégre le Ballet national danois.  Nous sommes en 1939.  En 1949, il part aux USA où il travaille neuf ans durant. Jusqu'en 1961, il est admiré et connu, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Sa technique parfaite alliée à sa beauté un peu distante en font un interpréte recherché. Pourtant, quand Rudolph Noureyev crée l'événement en ratant sciemment l'avion au bourget, la gloire se détourne du grand danseur danois pour s'attacher aux pas du fantasque et majestueux danseur russe. Les deux hommes seront liés toute leur vie par des liens d'amour puis d'amitié et jamais ils ne perdront contact. Mais l'étoile de Bruhn, bien que persistante, sera plus discrète. Souvent frappé par la maladie, tourmenté plus qu'il ne voulait bien l'avouer par une vie privée complexe, Bruhn restera un infatigable travailleur, acharné à porter la tradition de la danse classique danoise telle que codifiée poar Bournonville mais aussi ouvert à de multiples influences et à de nouvelles idées sur la danse, le seul territoire pour lui intangible...