12 mai 2022

Babilée et Bruhn : une certaine idée de la danse.

  Une femme qui a un emploi administratif à l'Opéra de Paris mais aurait aimé être danseuse se souvient des admirations de ses parents pour de grandes figures de la danse. Sa mère, française, a admiré Jean Babilée alors que son père, Danois, a été très impressionné par Erik Bruhn. Simples évocations de danseurs phares..  
Posté par merlinetviviane à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2022

Erik Bruhn et Andersen.

  Comme je l'ai dit, mon père, né à Copenhague a été danseur avant de se mettre à sculpter. Il n'avait sans doute pas assez de dons physiques pour s'illustrer durablement sur scène. Pourtant, il avait la beauté. Quand j'étais enfant, je vivais avec ma mère et lui à Copenhague. Tous deux voulaient que je prenne des cours de danse et tous présentaient la danse classique comme un univers certes difficile mais féérique à l'enfant que j'étais. Je me souviens de mon père encore jeune evoquant pour la petite fille aux yeux clairs que... [Lire la suite]
12 mai 2022

Jean Babilée ? Un prince français.

Avoir des parents nés dans deux pays différents peut parfois brouiller le cours des choses. Je me dis que celui ou celle qui est né de deux artistes espagnols aura un cran d'avance pour compendre tout ce qu'a pu être Picasso. De la même manière, deux enfants italiens nés de parents chanteurs d'opéra, comprendront mieux comment se capture l'âme du Bel Canto  ! Est-ce que 'en suis sûre? Je m'efforce de l'être. J'ai bientôt cinquante ans, une mère française native de Menton et un père danois qui est né à Copenhague. Elle a adoré... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2022

Erik Bruhn en gloire.

  A neuf ans, Erik Bruhn, enfant de Copenhague, intégre le Ballet national danois.  Nous sommes en 1939.  En 1949, il part aux USA où il travaille neuf ans durant. Jusqu'en 1961, il est admiré et connu, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Sa technique parfaite alliée à sa beauté un peu distante en font un interpréte recherché. Pourtant, quand Rudolph Noureyev crée l'événement en ratant sciemment l'avion au bourget, la gloire se détourne du grand danseur danois pour s'attacher aux pas du fantasque et majestueux... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :