26 mai 2019

Erik.N. Partie 6. Bilitis, Renaissance....

    Proche de la quarantaine, Erik Anderson est désormais chorégraphe à Toronto. Il rêve toujours de chorégraphier ces ballets dont Niinsky a  juste rêvé.... Les ballets des autres lui étaient d’un accès facile mais les autres, ceux qu’il s’était juré de porter sur scène, lui échappaient : Shéhérazade, Les Chansons de Bilitis,  Renaissance, Papillons de nuit.  Sauf pour le premier, il était sans solution. Il en savait trop peu. Conscient qu’il pourrait s’enliser en ne s’appuyant que sur ses propres... [Lire la suite]