26 décembre 2020

Beaux textes sur la danse. Vaslav Nijinski.

  Vers de Cocteau sur Nijinsky  
Posté par merlinetviviane à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2020

Beaux textes sur la danse. Vaslav Nijinski.

  Portrait de Nijinsky par Cocteau    
Posté par merlinetviviane à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Beaux textes sur la danse. Vaslav Nijinski.

  « Je ne sais plus s’il m’étonne davantage par le miracle de ses vols ou par l’intensité de son jeu. […] Le Spectre de la rose, c’est Nijinsky. Dans un costume aux pétales frisés auquel le rêve de la jeune fille ajoute peut-être l’image précise d’un récent danseur, il pénètre parmi les cretonnes bleues avec la chaude nuit de juin. Il mime et concentre tout ce qui, jusqu’alors, me semblait intraduisible d’un triste et superbe assaut d’arôme. Orgueilleux de sa rouge turbulence il tournoie en suaves remous, imprègne... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Beaux textes sur la danse. Rudolph Noureyev.

Rudolph Noureyev   Un après-midi à Amsterdam, nous sommes allés le voir répéter. C’était un studio vert et marron, triste et sale, avec des glaces tachetées et un parquet criard, un studio comme tous les studios du monde. Il avait des lainages défraîchis et troués autour de son collant, et un pick-up grinçait et balbutiait une musique de Bach. Il s’était arrêté en nous voyant, le temps de lancer une plaisanterie et de s’éponger. Je le vis avec cette serviette éponge essuyer sa nuque, tamponner son torse, son visage avec des... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Beaux textes sur la danse. Rudolph Noureyev.

Et tout le temps de la répétition, alors que visiblement son corps subissait l’influence de la musique, s’en imprégnait, alors qu’il allait de plus en plus vite, de plus en plus haut, qu’il semblait emporté par des dieux inconnus de tout le monde dans des rêveries intérieures, il eut vers lui-même ce même regard. Regard du maître au valet, regard du serviteur au maître, regard indéfinissable, exigeant et parfois au bord de la tendresse. Il recommença deux fois, trois fois le même morceau, et chaque fois c’était différent et... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :